Accueil

Restauration de documents et d’œuvres sur papier

Le restaurateur doit pouvoir :

Restituer l’aspect original de l’œuvre et assurer sa conservation dans le temps dans le respect d’un certain nombre de règles déontologiques.  L’intégrité du document doit être préservée, toute restauration doit être réversible et les matériaux utilisés doivent être de qualité conservation et compatibles entre eux.

Respecter le document, ce qui suppose la connaissance et la reconnaissance des techniques employées (lithographie, aquatinte, gravure à la roulette, manière noire, pointe sèche, burin, eau-forte, pastel,  dessin à la mine de plomb, à la pierre noire, fusain, etc),

Connaître  les différents supports (papier de chiffon de lin, dérivé de coton, papier de pâte mécanique de bois, pâte chimique,  pâte mixtes et cartons),  ainsi que la connaissance de l’histoire des Arts Graphiques, afin de pouvoir choisir, après analyse, la  procédure de restauration adaptée.

Informer sa clientèle des nécessités de la conservation, comme la neutralité des supports, la nécessité de surveiller l’hygrométrie, la protection contre la lumière, la pollution en proposant si nécessaire les solutions de montage, d’archivage ou d’encadrement adaptées.

 

 

Les commentaires sont fermés.