Décollage d’un document de son support

Décollage d'une aquarelle collée sur carton gris et moisie

Très souvent, le restaurateur se trouvera confronté au problème du décollage avant toute autre intervention. Il ne pourra pas intervenir pour restaurer des déchirures, nettoyer, désacidifier, combler des manques sans décoller le support au préalable.
Car les encadreurs, particulièrement au 19ème et 20ème siècles ont pris l’habitude de coller les œuvres afin quelques soient bien plates.

Colles de pâte, colles de peau, colles vinyliques ou autres scotchs, double-faces, kraft, tout y passe, adhésifs réversibles ou non. Il fallait que cela soit le plus plat et le plus tendu possible, qu’importe si le papier doit pouvoir bouger puisqu’il s’allonge et se rétracte selon les variations hygrométriques. Pire encore,  les documents n’auraient, peut-être,  pas eu besoin de restauration si, leur collage sur des matériaux acides, n’avait pas nuit à leur conservation. Les piqûres, taches de foxing ou brunissements généralisés sont souvent dus  à l’utilisation de mauvais cartons. D’autres facteurs interviennent également (lumière, humidité, polluants, etc). Mais ces adhésifs divers jaunissent et laissent des marques souvent indélébiles. Le décollage est donc souvent l’étape obligée avant toute restauration.

Exemple : restauration d'une aquarelle collée sur un carton gris acide

La partie basse de l'aquarelle est extrêmement fragilisée par les moisissures.

En partie droite du document, l’aquarelle est très attaquée par les moisissures.  Il y a des manques dans le graphisme, des auréoles très marquées et un papier qui, sous l’action des micro organismes, se délite. Tout l’aquarelle est marquée de taches d’oxydation (foxing) et le papier a une tonalité très jaune.

Dos de l'aquarelle, collée avec des moisissures

Dos du document, pelliculage du carton à sec au scalpel

Détails de l'aquarelle après décollage et nettoyage avant restauration.

Le carton est pelliculé au scalpel, épaisseur après épaisseur.
Le restaurateur pourra donc après le décollage procéder au nettoyage de l’œuvre avant son doublage sur un papier de renfort, japon 22gr. Après séchage, il pourra combler les manques de matières et reprendre  le graphisme.

Aquarelle collée en plein sur un carton gris après décollage, nettoyage et restauration

Il est très difficile pour le restaurateur d’estimer le coût du décollage lors du devis. En particulier, lorsqu’il s’agit de colles récentes et que le document est fragilisé de par son état de conservation : déchirures, moisissures, document ayant été blanchi, papier de pâte mécanique fragilisé etc. Très souvent, l’étape du décollage se révélera cruciale dans le processus de restauration.