Restauration des déchirures d’un jugement révolutionnaire, archive sur papier.

Restauration de déchirures d’un document ancien sur papier : condamnation de Charlotte Corday.

Archive avant restauration :

Etat du document :

Il s’agit de l’édit présentant le jugement de Charlotte Corday après sa condamnation pour l’assassinat de Marat. Il s’agit, ici, d’un papier chiffon de l’époque révolutionnaire.
Le document a été très mal conservé et en dehors des très nombreuses déchirures, le papier est extrêmement fragile. Mais, par chance, le texte n’est imprimé que d’un seul coté, la restauration des déchirures et la consolidation se fera donc par doublage. Cette archive est également collée en partie avec un adhésif double face.

Document après décollage et nettoyage.

Procédure de restauration de ce document d'archive :

Après un nettoyage aqueux très léger, le restaurateur a vaporisé une solution de Tylose MH300P pour consolider ce document avant  la restauration des déchirures par un doublage.
Ensuite, il utilisera un papier japon assez résistant, compte-tenu de la très grande fragilité du document (17 gr) et une colle de restauration réversible. Ici une colle d’amidon japonaise : Zin Shofu réversible mais ayant un fort pouvoir collant. Le document est très difficilement manipulable, à l’état humide.

Première page après restauration des déchirures :

Dans le cas de documents imprimés des deux cotés, le restaurateur pourra envisager, pour un doublage de consolidation d’utiliser un papier japon très fin. Ce qui permettrait encore la lecture, papier d’un grammage de 6 gr, par exemple. Mais si cela peut être évité, les déchirures seront restaurées, une à une, avec une colle de restauration réversible à l’eau ou à l’alcool et de fins morceaux de papier japon.