Restauration d’une aquarelle de Winterhalter

Restauration d’une aquarelle. 

aquarelle avec piqûres, taches, nettoyage

Etat de conservation de cette aquarelle de Winterhalter :

Cette aquarelle se présente fixée par du papier kraft sur son passe partout. On note un léger jaunissement de la feuille et de très grosses taches d’oxydation qui dénature le graphisme de ce joli portrait.  Ces piqûres sont dues à l’altération de la cellulose par oxydation au contact de matériaux acides. Le passe-partout comme le fond de l’encadrement ont été réalisés dans cartons très acides.

aquarelle avec des taches avant nettoyage

            Aquarelle avant restauration. Victoria, princesse royale, par Winterhalter 

aquarelle après restauration, nettoyage, encadrement

Procédure de restauration de l’aquarelle 

Après démontage, et avant toute opération, le restaurateur va tester la solidité des couleurs et de l’encre de la signature pour voir s’il peut envisager un nettoyage.
Après un léger gommage à la gomme en poudre, le restaurateur va utiliser un fixatif sur les couleurs. la restauration de l’aquarelle consistera alors en plusieurs bains aqueux avant séchage pour voir le résultat. Une opération de nettoyage avec un agent oxydant suivie d’une neutralisation et de rinçage suivra. Séchage, avant de retirer le fixatif. Puis le restaurateur procédera à une mise à plat et consolidation à la tylose MP 300 avant de retirer le fixatif.

 

 

restauration et encadrement aquarelle de winterhalter

Encadrement  après restauration.

Un autre passe-partout dans le même esprit a été réalisé sur un carton de qualité museum avant ré encadrement sur cartons museum avec un verre anti UV.

       Aquarelle après restauration

Bien que la procédure de restauration soit délicate, on peut envisager de mouiller les aquarelles contrairement aux gouaches. En effet, si les deux sont composées de liants et de pigments, l’aquarelle ne comporte pas de charge et est utilisée très diluée. les pigments pénètrent alors profondément le papier et sont souvent presque indélébiles quand il n’y a pas d’épaisseur de matière et que l’aquarelle est de bonne qualité.

Les tests et la prudence restent de mise et les procédés chimiques ne sont à utiliser que lorsque que l’esthétisme du document est profondément affecté. Le restaurateur d’aquarelle s’entretiendra avec le possesseur de l’aquarelle en l’informant des  conséquences sur le papier. En tout état de cause, une désacidification et un encadrement conforme aux exigence de la conservation sont nécessaires pour stopper les dégradations.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.