Conservation et restauration de documents graphiques

06 80 65 68 08 - 01 39 52 73 06

Restauration d’une aquarelle de Marie Laurencin. Décollage et nettoyage.

Etat, avant décollage et nettoyage, de l’aquarelle :

Cette aquarelle est collée en plein sur un carton, le passe-partout est également collé sur le carton de fond. Le papier a beaucoup jauni, oxydé au contact de cartons acides. cela dénature les couleurs du graphisme. Or, dans ces là, le restaurateur craint toujours qu’un encadreur peu soucieux est également mis de l’adhésif sur l’oeuvre.
Il s’agira donc  de déchirer  le passe doucement  pour mettre à jour les bords de l’œuvre. Et il faudra que l’arrachement soit très délicat de façon à laisser une épaisseur de carton sur l’oeuvre si celle-ci était également encollée.

Démontage, décollage de l'aquarelle

On peut apercevoir sur ce détail : le timbre à sec de l’atelier de Marie Laurencin. On se rend compte de l’altération des couleurs, le carton ayant empêché l’action aggravante de la lumière. Mais malheureusement, on découvre également que des points de colle sont posés sur le document.
Le démontage, partie essentielle de la restauration de l’aquarelle, va être délicat tant au recto qu’au verso.
Le restaurateur va enlever le maximum de matière au scalpel avant de ramollir les adhésifs avec des gels. Au verso, il va peliculer le carton avant de tester si un décollage en bain est réalisable.

Détail de l'aquarelle, en cours de décollage avant de procéder au nettoyage et désacidification:

Le passe-partout a malheureusement été collé sur une bonne partie de l’œuvre elle-même. La situation est toujours délicate dans ces cas là car le restaurateur ne voit pas les points de collage.

Après décollage et tests de la solidité des pigments, l’aquarelle sera lavée plusieurs fois dans des bains aqueux pour extraire le plus possible de résidus jaunes dus à l’oxydation et aux acides solubles. Cela permettra également d’éliminer le plus possible les résidus de colle.

L’autre difficulté  consiste, dans ce cas là, dans la signature manuscrite. A l’encre ou à l’aquarelle peu diluée, pour plus de sécurité le restaurateur appliquera, à l’aide d’un pinceau très fin, un fixatif qui sera retiré après séchage.

Aquarelle après restauration

Cette aquarelle de Marie Laurencin a retrouvé ses couleurs. La dominante jaune ayant été enlevée, les teintes ont repris leurs nuances originelles. Le décollage et le nettoyage de cette œuvre permettront sa conservation, à la condition qu’elle soit désormais conservée dans de bonnes conditions.  c’est à dire : matériaux de bonne qualité, hydrométrie relative stable (proche de 50%) pour une température autour des 20°et protection contre les rayons infra-rouges et ultraviolets …
Et, si elle devait être ré encadrée, il faudra que l’encadreur utilise des matériaux de qualité conservation ou museum. Le collage des documents étant, bien évidemment prohibé, il utilisera de fines bandes de papier japon pour la fixer sur le carton de support ou des adhésifs spécialement conçus pour la conservation des documents. Un papier vit et bouge. Il se tend et se détend. rien ne sert de vouloir chercher l’extra plat par des tendages ou des collages qui ne feront que dégrader l’œuvre.

Retour haut de page